Archive | Gourmandises.

Voyage, voyage.

De nouveau aux États-Unis pour quelques semaines. New York d’abord – évidemment. De là, un bref saut en train à Tarrytown où Dan Barber a créé Blue Hill (Stone Barns). C’est son interview dans Chef’s at Table, diffusé sur Netflix, qui nous a donné envie de découvrir si ce qu’il mettait dans ses assiettes était aussi bon que ses rêves.

terrytowngrand-central

À gauche la petite gare de Tarrytown (comté de Westchester, dans l’État de New York). À droite, vous connaissez.

Les Nourritures terrestres*.

DeDebauve et Gallais.auve

Trois livres lus ces derniers jours (deux français, un américain), mais aucun d’eux ne me donne envie d’un partage avec vous. Heureusement, il y a bien d’autres gourmandises que les mots bien alignés sur des pages blanches : il y a les chocolats de chez Debauve et Gallais* par exemple, bien alignés sur des petits plateaux, comme autant de courts chapitres sur le bon goût, le plaisir, la surprise, l’inattendu, l’audace, la jouissance ; le tout orchestré à la manière d’un roman de Serge et Anne Golon : « Nous sommes en 1779. La reine Marie-Antoinette, accablée par de douloureux maux de tête, rechigne à prendre ses médicaments dont le goût la révulse. Sulpice Debauve décide donc d’innover : le pharmacien mélange le remède à du beurre de cacao. Cette savoureuse invention comble Marie-Antoinette qui baptise ces médaillons en chocolat Pistoles. Le premier chocolat à croquer est né ».
Et quand vous vous souviendrez que le chocolat – préférez ici les grosses bouchées qui inondent la bouche de saveurs – sont anti-stress, bons pour le cholestérol, anti oxydants et diminuent la tension artérielle, vous aurez probablement envie de les déguster en compagnie d’un bon livre.

*Merci André.
**Debauve et Gallais. Chocolatier depuis 1800. À Paris, 33 rue Vivienne et 30 rue des Saints Pères.

 

Des mots à savourer.

14 apr 14

Certes, les livres sont truffés de bons mots, mais de temps en temps, en manger, comme œufs brouillés à la truffe justement, ou coq au vin en cocotte ou salade de choux de Bruxelles (à se damner) ou gaufre moelleuse aux fruits rouges, se régaler d’une limonade maison ou d’un verre d’Auney L’Hermitage en lisant un livre, ou simplement en se délectant du goût des mots que l’on est en train de savourer, c’est aussi une émotion littéraire.

Buvette. À Paris, 28 rue Henri Monnier, 9ème. À New York, 42, Grove St, entre Bedford St et Bleecker St –West Village.