La vie devant soi.

Il fait froid, ici et là les routes sont couvertes de neige, la grippe affaiblit les corps, les Gilets Jaunes dansent leur colère, Darmanin se tripote de savoir s’il reste ou non ou gouvernement, le 15 février le fisc viendra se goinfrer dans mon compte en baque pour me piquer l’argent que je n’ai pas encore gagné (les fameux acomptes des indépendants, quelle blague), tout le monde veut sa part du gâteau et tant pis s’il y en a qui n’ont même pas de miettes et à toute cette morosité, je dis voici l’antidote. Le nouveau roman de Lorraine Fouchet (ci-dessous les secondes, qu’elle relit et corrige attentivement), en librairie le 6 mars. Enfin.