Quelle gueule.

Elle semble bien loin, ma phrase dans L’Écrivain de la famille : « Il ressemble à l’auteur Didier Decoin du temps d’Abraham de Brooklyn » (page 27 -éditions Lattès 2011). Eh bien, Abraham, on y est. Magnifique.
Decoin, photographié par Ludovic Carème, pour le journal « Libération ».