Samedi 30 juin 2018, début d’après-midi.

Samedi 30 juin
Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent / La rumeur du jour vif se disperse et s’enfuit / Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit /Demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent…, écrivait Anna de Noailles en 1901 dans son recueil Le cœur innombrable.
Au début de l’été, des jours qui s’allongent, dans les soirs blancs, parfait pour lire des livres, il était normal que je réponde « oui » à la demande de la Médiathèque qui porte le nom de cette poétesse délicate et que je vous y rencontre pour parler de la poésie du temps qui ne passe plus sur le visage de Betty, l’héroïne de « La femme qui ne vieillissait pas ».
15 heures. Médiathèque Anna de Noailles, 1099 ia, Avenue de la Rive
, 74500 Publier.