Une belle histoire.

Il était une fois une petite troupe de comédiens amateurs. Un jour, deux d’entre eux sont partis et la pièce qu’ils jouaient s’en fut injouable à deux de moins. Alors l’un d’entre eux, l’une, pour être tout à fait précis, ne se laissa pas démonter, prit son courage à deux mains, entendez un papier et un crayon, et se mit à écrire une pièce de théâtre, pour neuf acteurs donc, ce qui est une prouesse. L’audace faisant bien les choses, elle pondit comme on dit, bien que ce ne soit pas un verbe bien joli, un texte épatant, cruel comme il ne faut plus, drôle comme on en réclame : l’histoire d’un non-enterrement de vie de jeune fille, laquelle jeune fille va profiter de ce diner pour régler ses comptes. Et puisqu’en plus de bien faire les choses, l’audace rend audacieux, voici que notre auteur se met à sa première mise en scène, qu’elle réussit comme son texte. Dans la pièce, elle se prénomme Agathe, dans la vie Ingrid Bergher. Allez-voir sa pièce. Ne la perdez pas de vue. Elle est le prochain Françis Veber. En fille.