Beaucoup de Greg.

Il y a Grégori Baquet, qui adapte, met en scène et joue. Greg Germain qui filme. Et moi qui écris. À l’arrivée une adaptation (que j’ai trouvée) épatante de force, de poésie, de violence et d’amour.
Et même si rien ne vaut le théâtre au théâtre, pouvoir en accueillir chez soi reste un vrai plaisir.

*On ne voyait que le bonheur, d’après le roman éponyme. Réalisation Greg Germain. Production Axe Sud.