Biographie.

biographieVous faisiez quoi en… ?
Auto-interrogation.

1960.
Naissance à Valenciennes (Nord).

1973.
Écrit « J’aimerais sortir avec toi » sur une serviette en papier à l’adresse d’une certaine Jeanne. Prend son premier râteau d’auteur.

1978.
Publie un article dans Le Monde le jour de ses 18 ans.

1979.
Le bac, d’extrême justesse.

1982.
Entre dans la réclame.

1989.
Obtient les plus grandes récompenses mondiales dans la réclame.

1999.
Est toujours dans la réclame.

2004.
Se fait renvoyer de l’agence qui l’emploie et, indécrottable, crée le lendemain une agence de réclame.

2009.
Se décide à écrire une phrase un peu plus longue que « Sans eau la beauté se fane » pour Caudalie par exemple ou « Tueur de rides » pour Sephora et ça donne son premier roman. L’Écrivain de la Famille (Lattès, 2010).

2011.
12 janvier au matin : sortie de son premier roman.
12 janvier au soir : il n’est pas tombé dans les pommes.
En 2011, L’Écrivain de la famille gagne cinq prix littéraires : Prix Marcel Pagnol, Prix Carrefour du premier roman, Prix Rive Gauche à Paris, Prix Coeur de France, Prix Méo Camuzet du premier roman. (Mais il reste dans la réclame).

2012.
1er février. Sortie de son second roman (qui deviendra le deuxième l’année suivante) : La Liste de mes envies.
Le livre est vendu à 12 pays avant sa parution. 35 à ce jour dont, rarissime, l’Angleterre et les Etats-Unis. Un livre qui fait dire à l’indéfectible homme de réclame qu’il est : Delacourt, c’est une sacrée bonne femme.
A l’été, le livre dépasse les 300.000 exemplaires.
Les 400 .000 à Noël.
Les 500.000 le printemps suivant.
Mais sa femme affirme qu’il rentre toujours dans ses Converse.

2013.
Le 23 janvier, seul en scène au Ciné 13 Théâtre, Mikaël Chirinian interprète avec succès Jocelyne Guerbette (et six autres personnages du roman) dans une mise en scène d’Anne Bouvier.
Pendant ce temps là, Didier Le Pêcheur prépare activement le tournage du film (premier clap le 15 avril), avec Mathilde Seigner et Marc Lavoine dans les rôles de Jocelyne et Jocelyn.
Le 20  mars, sortie de La Première chose qu’on regarde, son troisième roman, toujours chez Lattès.
Le livre est très attendu. Forcément, après un succès, on se demande.
Et aussi parce que dans le livre, il y a Scarlett Johansson et que là, on veut voir.

2014.
La Liste de mes envies a dépassé le million d’exemplaires.
La pièce passe la 300 ème.
Le film fait une jolie carrière.
La Première chose qu’on regarde atteint les 140.000 exemplaires (avant sa parution au Livre de Poche) et lui vaut quelques bisbilles avec Scarlett Johansson.
Mais quel bonheur d’être poursuivi par une aussi jolie personne.
Il perdra deux ou trois euros mais, et c’est le plus important, le roman sortira indemne.
Et le revoilà, fin août, avec On ne voyait que le bonheur, son roman le moins éloigné de lui ; jeté comme une quille dans la violence de la rentrée littéraire. C’est un malade. Mais bon, il continue la réclame. Et ses tours de tête et de chevilles n’ont toujours pas changé.

2015.
On ne voyait que le bonheur a figuré sur la liste du Goncourt, raté d’un cheveu (qu’il a plus courts que ceux de David Foënkinos) le Goncourt des Lycéens.
La Liste de mes envies continue en librairie et au théâtre où il passe la 500 ème (et commence à rapporter un peu d’argent au Trésor Public). Mais il est toujours dans la réclame.
Ceci dit, ses doigts ont toujours la bougeotte, et le voilà qui nous pond Les Quatre saisons de l’été qui sortent à l’aube de l’été, au début de mai.
Ah, et il achète enfin ces Converse couleur moutarde qu’il lorgnait depuis longtemps.

2016.
On souffle un petit peu.
Pas de nouveau livre cette année, mais un long temps d’écriture pour un roman prévu en janvier prochain.
En octobre, La Liste de mes envies monte sur scène à Montréal, dans une nouvelle adaptation de Maryse Warda.
La Première chose que l’on regarde est acheté par un célèbre producteur anglais – et on peut subodorer que Scarlett J. ne sera pas au casting.
Cependant, il persiste toujours dans la réclame même si les méchants (Google, Facebook et compères) sont en train de gagner (et dire qu’on disait de « 1984 » que c’était de la science-fiction).
Enfin, après de longues recherches, il déniche des Converse fluo.
Une excellente année, en somme.

2017.
2 janvier. Sortie de Danser au bord de l’abîme, toujours chez Lattès.
Au début d’avril, alors que la neige commence à fondre à Québec, il y est Président d’honneur du Salon International du Livre, et c’est un authentique honneur pour lui, cet honneur.
En juillet, il passe le pont d’Avignon et découvre avec bonheur l’adaptation théâtrale d’On ne voyait que le bonheur justement, avec l’immense Grégori Baquet et l’infinie Murielle Huet des Aunay – créée au Théâtre Actuel.