J’aime Robert Mulligan.

J’aime Un été 42. J’aime Un été en Louisiane. J’aime L’autre, plus sombre et plus violent. J’aime les films de Robert Mulligan. Son impressionnisme. Son art de décaper les tourments et les désirs des adolescents. J’aime sa caméra qui écrit si bien ces étés qui changent toute une vie. Du coup, j’adore le second roman* de Bruno Masi, La Californie, qui parle si bien de l’été de Marcus, treize ans, où tout va basculer, dans une violence sourde et belle, et je regrette juste que Mulligan ne soit plus là pour nous faire un putain de bon film d’un putain de bon livre.
*La Californie, de Bruno Masi. Éditions Lattès. En librairie depuis le 30 janvier 2019.