Archive | mai, 2018

Samedi 2 et dimanche 3 juin 2018.

retro carnaval

Nice, son carnaval d’auteurs le premier week-end de juin, son président d’honneur, ci-dessus Eric-Emmanuel Schmitt, son thème Pourquoi écrire ?, sa farandole d’écrivains hâlés, ses petites tentes ombragée, ses dédicaces joyeuses, ses odeurs de grillades qui montent de la plage, ses coups de rosé bus en douce, ses rencontres inattendues, ou attendues comme Musso Guillaume / Musso Valentin, ses débats autour des livres et de ceux qui les écrivent, et moi, et moi, et moi, tout cela dans le beau jardin Albert 1er.
Festival du livre de Nice. Du 1 au 3 juin 2018, toute la journée dans le Jardin Albert 1er, 2-16 Avenue de Verdun, 06000 Nice. Le programme ici.

Vendredi 1 juin 2018.

©Vincent Isore/IP3 press; Paris, France le 4 Avril 2012 - Audition par la commission senatoriale pour le controle de l application des lois du juge antiterroriste Marc Trevidic - Marc Trevidic

Là, je suis aux anges. Vous imaginez ? Marc Trévidic et moi ? Dans la même formidable librairie Anagramme, à Sèvres ? Tenue par deux merveilleuses libraires ? Un vendredi soir, quand le poids de la semaine s’envole ? À l’heure de l’apéritif ? Pour parler d’un Magasin Jaune, d’une BD et d’une Femme qui ne vieillit pas ? Dans la bonne humeur ? Eh bien, quoiqu’il arrive, j’y vais !
18 heures 30. Librairie Anagramme, 110 Grande Rue, 92310 Sèvres.

 

Est-ce ainsi que les hommes meurent ?

Mathieu Menegaux 3

Ses deux premiers romans* étaient pour moi de magnifiques héritiers de ces textes et films noirs des années 50, certes remis au goût du jour, mais qui possèdent assidûment cette particularité de croire au bien et au mal en tant qu’ils sont les deux seuls éléments sérieux capables de définir un personnage. Ainsi fabrique-t-on les héros.
Rebelotte avec Est-ce ainsi que les hommes jugent ?** qui aurait pu porter le titre d’un film d’Hitchcock, Le faux coupable, ou de Fritz Lang, Chasse à l’homme : l’histoire de Gustavo Santini, accusé de tentative d’enlèvement sur une petite fille de treize ans et d’homicide sur la personne du père de la petite fille.
Mathieu Menegaux, avec la rouerie d’un grand scénariste, nous entraîne dans cette broyeuse policière qui débarque toujours à l’aube, à l’heure des réveils, des petits déjeuners en famille, juste avant l’école, avant le boulot. Il nous jette malicieusement dans cet enfer, là où tout ce qu’on dit peut être retenu contre nous, et nous y maintient en apnée jusqu’à l’inculpation de Gustavo. Ou non.
Mais c’est après que les choses deviennent vraiment terrifiantes.
Quand la meute décide de fabriquer un criminel, quand elle s’affranchit de la justice des hommes pour imposer celle de la rumeur.
Et qu’elle devient à son tour criminelle.

*Je me suis tue (2015) et Un fils parfait (2017), chez Grasset.
**Est-ce ainsi que les hommes jugent ?, de Mathieu Menegaux. Éditions Grasset. En librairie depuis le 2 mai 2018.
(Le titre de cette chronique est emprunté à Gérard Manset).

 

Jeudi 31 mai 2018.

31 mai 2
À « Doucet », on trouve, entre autres, un confiseur, un salon de coiffure, un Jacques, couturier, un Louis-Joseph (photo ci-dessus), grand conteur et poète natif de Lanoraie et surtout, une merveilleuse librairie sise au Mans, tenue avec élégance par Marie-Adélaïde Dumont (et son mari, gare !) où j’ai l’honneur d’être convié à chacune de mes publications. C’est donc avec une très grande joie que je vous y retrouverai ce jeudi pour une rencontre drôle et émouvante. Comme d’habitude.
18 heures. Librairie Doucet. 66 Avenue du Général de Gaulle, 72000 Le Mans.

Samedi 26 et dimanche 27 mai 2018.

26 et 27 mai 2018.

Le site tourisme-annecy.net écrit ceci : Talloires est un village de la rive droite du lac d’Annecy. Situé entre Menthon Saint Bernard et Angon, bordé par le roc de chère et en limite du petit lac, Talloires est le village préféré des artistes et des personnalités. Eh bien une preuve en sera encore donnée ce week-end avec l’arrivée d’une joyeuse bande de drôles de lurons, auteurs, poètes, chanteurs, acteurs, etc, tous réunis autour du talent et de la tendresse de Jean-Marie Gourio qui, depuis sept ans, a fait de Talloires l’une des plus belles, des plus chics, des plus passionnantes fêtes du livre
Fête du livre de Talloires. 10 h 30 – 13 h et 14 h 30 – 19 h les samedi 26 et dimanche 27 mai, dans la baie de Talloires. Tout le programme ici.

Pour une fois que je n’ai pas à chercher un titre.

Valérie Gans

Sans titre, c’est le titre qu’on trouve parfois en bas à droite d’un tableau parce que, s’il a été inspiré par le sujet, les couleurs, la technique, le peintre ne l’a pas forcément été pour les mots. Contrairement à Valérie Gans qui nous en régale dans son nouveau livre qui a justement pour titre Sans titre*, puisque son histoire se déroule dans le milieu de l’art, des marchands d’art et des artistes, des génies et des margoulins.
Mais au delà de cet épatant décor, ce que Valérie (dé)peint à merveille, c’est l’âme humaine, ses tourments, sa capacité à se défaire de son humanité justement. Sans titre est une fresque joyeuse, un réel entertainment comme Douglas Kennedy, notamment dans Les désarrois de Ned Allen, le manie si bien, sur nos bassesses et nos grandeurs, sur notre art de survivre, même au détriment des autres, même au détriment parfois de l’amour. Cruel et jubilatoire !

*Sans titre, de Valérie Gans. Éditions Jean-Claude Lattès. En librairie depuis le 4 avril 2018.

Mercredi 23 mai 2018.

Capture d’écran 2018-05-20 à 09.02.30

1.

Parrain cette année encore du très beau prix Les trophées de la jeunesse qui récompensent les listes d’envies (réalisées) de jeunes garçons et filles du département des Pyrénées orientales, je suis heureux de soutenir à nouveau ces jeunes qui s’écrivent leur avenir et ne cèdent pas aux discours défaitistes ambiants. Prendre sa vie en main, c’est l’emmener loin, très loin. Venez nombreux les encourager mercredi à 15 heures avec Cali, le président de cette édition.
Et après, si ça s’est bien passé, on causera, vous et moi.
15 heures. Remise des Trophées de la Jeunesse, Siège de l’Indépendant, boulevard des Pyrénées, 66000 Perpignan. Entrée libre.
18 heures. Rencontre à l’Hôtel Pams, 18 rue Émile Zola, 66000 Perpignan. Entrée libre.