Archive | Dédicaces et rencontres 2017.

Jeudi 9 mars 2017.

lapalettedulibraire - copie

« Au nord, c’étaient les corons/La terre c’était le charbon/Le ciel c’était l’horizon/Les hommes des mineurs de fond » chantait Bachelet. Au nord, il y aussi Arras, son beffroi, sa mercerie, sa mercière heureuse au jeu malheureuse en amour, un décor de roman devenu un film. Au nord, il y a une belle soirée prévue autour du film justement, organisée par La Palette du Libraire et la Médiathèque.
Je serai dans la salle à 20 heures avec vous et après le film, comme pour les anciens Dossiers de L’Écran, nous papoterons.
20 heures. Olympia Ciné, 1 Rue du Huit Mai 1945, 59242 Templeuve.

Mardi 7 mars 2017.

Armitière

Il n’y a rien à dire, Rouen est une jolie ville. Victor Hugo l’appelait La ville aux cent clochers, et Stendhal l’Athènes du genre gothique. On peut y admirer, entre autres, l’Hôtel d’Etencourt, la Tour Jeanne d’Arc (bien sûr), la Fierte Saint Romain et l’Eglise Saint-Maclou (lequel saint n’a rien à voir avec l’autre branche de la famille qui a réussi dans les tapis) et surtout, surtout, la magnifique Librairie L’Armitière.
Si belle d’ailleurs, que j’y retournerai ce mardi 7 mars, et où j’espère avoir le plaisir de vous retrouver à 18 h pour parler d’Emma, une sorte de Jeanne d’Arc qui entend des voix, mais du désir celles-ci.
18 heures. Librairie L’Armitière, 66 Rue Jeanne d’Arc, 76000 Rouen.

Jeudi 2 mars 2017.

Le 2 mars, c’est le jour de la Saint Charles le Bon. Mais si, vous connaissez. Fils du roi Knut IV, il participa à la première croisade. Sa bonté lui fit des amis chez les pauvres et son sens de la justice lui attira la haine des grands de ce monde lesquels, du coup, l’ont occis à Bruges. Bref. Ce jour-là, j’aurais la joie d’être reçu à Nice, dans le cadre des Jeudis Littéraires, par Aurélie la Bienveillante pour parler de danse et de coup de foudre. Cela se passera à la Bibliothèque Nucéra, dès 18 heures.
18 heures. Bibliothèque Louis Nucéra, 2 Place Yves Klein, 06300 Nice.

this-is-ice

Mardi 21 février 2017.

maxresdefault

J’adore la Suisse – et ce n’est pas parce que j’y ai reçu le très convoité Prix des Lectrices Edelweiss pour On ne voyait que le bonheur, mais pour l’extrême gentillesse des gens que j’y ai rencontré, que ce soit chez Payot ou au fabuleux Le Livre sur les quais, à Morges. Je vous passe bien sûr les vaches violettes, la beauté du Lac et quelques douceurs au chocolat.
Tout cela pour vous dire à quel point je suis excité à l’idée de vous retrouver le mardi 21 février à Genève chez Payot Rive Gauche, dès 17 h, pour parler d’amour – celui qui se déclare, comme ces comptes endormis.
Payot Rive Gauche, Rue de la Confédération 7, 1204 Genève.

Mercredi 15 février 2017.

Bordeaux 2Bordeaux 1.

Si Bordeaux est célèbre dans le monde entier pour ses vignobles, ses librairies ne sont pas en reste. Pour preuve La Librairie de la Comédie (où l’excellent Albéric de Bidéran organise de si belles rencontres) qui, non contente d’offrir les meilleurs crus littéraires, vous invite également à y savourer d’autres gourmandises plus gustatives ; et quoi de mieux qu’associer les plaisirs des mets à ceux d’aimer ? Bref, j’ai l’immense joie gourmande d’y être invité ce mercredi 15 février, à 19 h 30, d’y être interviewé par la brillante Véronique Morel Muraour, professeur de Littérature en prépas au Lycée Montaigne. Bon, je vous laisse, je dois réviser.
Librairie de la Comédie, 48/50 cours du Chapeau Rouge, 33000 Bordeaux.

Samedi 11 février 2017.

Marseille

17 heures 30, c’est l’heure de l’apéro. C’est donc l’heure parfaite pour se mettre en bouche les mots de mon dernier livre, Danser au bord de l’abîme (ce qui, ceci dit, peut être parfois assez délicat avec deux ou trois anisettes dans le pif).
Je vous donne rendez-vous ce samedi 11 février à la mythique bibliothèque Alcazar à Marseille, dès 17 heures 30, pour papoter et refaire un peu le monde –comme toujours.
Bibliothèque Alacazar, 58 Cours Belsunce, 13001 Marseille.

Vendredi 10 février 2017.

Jardin-des-plantes-Montpellier_free_format

Je me souviens avoir appris le mot quadriphonie alors que j’avais huit ans et que mon père m’avait raconté son année étudiante à Montpellier, la beauté des parcs et les concert qu’on y donnait à l’époque, en quadriphonie.
Je suis donc très ému d’y retourner, d’y être accueilli par la belle librairie Sauramps, née en 1946, dans l’ivresse de l’après-guerre.
J’y serai ce vendredi 10 février et j’aurai la joie de vous rencontrer à 18 heures 30 au Petit Auditorium de la Musique à la Médiathèque Centrale Emile Zola.
Médiathèque Émile Zola, 240 Rue de l’Acropole 34000 Montpellier.

Jeudi 9 février 2017.

4096878

Ah Amiens… Dès l’âge de dix ans, j’y ai passé de très nombreuses années au Collège de la Providence à l’époque où l’on y arrivait le dimanche soir et où l’on rentrait chez soi le samedi après-midi. J’ai évoqué ces années, dures sur le coup, utiles après-coup, dans L’Écrivain de la Famille.
Je suis absolument ravi de ce voyage en machine à remonter le temps que m’offre la Librairie Martelle ce jeudi 9 février pour vous initier à une danse au bord de l’abîme. Début du cours à 18 heures.
Librairie Martelle, 3 Rue des Vergeaux, 80000 Amiens.