Archive | Dédicaces et rencontres 2019.

Samedi 15 et dimanche 16 juin 2019.

Et revoici l’un des plus beaux Salon du livre de France, organisé par la parfaite Sylvie Rostain : Livr’à Vannes. Outre les traditionnelles blagues qu’on aime y faire, c’est un lieu magique, une aire des rencontres inoubliables, des débats passionnants et un dîner à quelques uns dans un restaurant au nom blagueur, le Derrière, face au restaurant le Devant, ah, ces bretons et leur humour coquin!) et c’est d’ailleurs à Marc Levy que revient la Palme d’Or des vannes les plus drôles autour du nom de ce très bon resto. Vous comprendrez pourquoi c’est une authentique joie pour moi d’y revenir et de vous y retrouver tous.
Samedi de 10 à 19 heures. Et dimanche de 10 à 18 heures. Salon littéraire Livr’à Vannes. Jardin des Remparts, 56000 Vannes. Le programme ici.
(Images extraites de « Comment dit-on humour en arabe ? » de Mohammed Aïssaoui, aux éditions Folio).

Vendredi 7 juin 2019.

De nombreux livres, textes, poèmes, patronymes d’auteurs ont inspiré leur nom à de nombreuses librairies. Ainsi Les Mots Passants, à Bandol. L’Astragale, à Lyon. Ou La vie devant soi, à Nantes. Et voici que je me rends ce vendredi au Bateau Livre, à Lille, dont j’adore le nom à cause des deux noms justement – bateau et livre. Bateau, comme départ, comme envol, comme promesse. Et livre comme ivre, comme ivresse, comme sang. Je vous y promets une rencontre rare autour de « Mon Père ».
18 heures. Librairie Le Bateau Livre, 154 rue Gambetta, 59000 Lille.

Mercredi 5 juin 2019.

Nous voilà, Stéphane Giardina et moi, cette fois à Bruz, petite commune française de la région Bretagne, située dans le département d’Ille-et-Vilaine, pour une nouvelle lecture musicale. Une heure vingt de rires, d’émotions, de surprises. Ou comment un vieux type est devenu un jeune écrivain et comment la musique, comme dans un film, emporte les mots et les fait souffler jusqu’aux cœurs.
19 heures. La Halle Pagnol. Suivi d’une rencontre et dédicace. Entrée libre (ce qui vous laisse des sous pour acheter des livres). Merci à la formidable Librairie Page 5 et ses deux précieux libraires, Marie-Cécile et Frédéric.

Vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019.

On ne présente plus cette ville qui veut dire joli en anglais et qui l’est réellement, surtout en ce joli premier week-end de juin, et tout particulièrement dans les jolis jardins Albert 1er, où seront plantées de jolies tentes sous lesquelles des joli(e)s auteur(es)s présenteront leurs jolis livres, à vous, jolis lecteurs. Cette nouvelle et jolie édition du Salon du Livre de Nice est présidée par le joli Jean-Jacques Annaud célèbre pour un très joli film de publicité pour la jolie marque Hertz. Et plus tard un joli film sombre où un livre tuait des jolis moines et où un joli moinillon s’accouplait avec une très jolie sauvageonne – Valentina Vargas, alors âgée de 22 ans…
De 10 heures à 19 heures. Festival du Livre de Nice. Jardin Albert 1er. 2-16 Avenue de Verdun, 06000 Nice. Et à 18 heures vendredi, une  jolie rencontre dans la jolie Bibliothèque Louis Nucéra, 2 place Yves Klein.

Samedi 25 juin 2019.

Dans les années 70, le samedi matin, c’était encore l’école. Et parfois même l’après midi, à cause des heures de colle. Libéré, je marchais du pensionnat (ci-dessus) jusqu’à la gare d’Amiens et prenais un train pour Valenciennes où j’arrivais en fin d’après-midi. Alors, près de cinquante ans plus tard, ça me fait tout drôle de retourner à l’école un samedi.
Mais c’est cette fois pour une excellente raison : le salon du livre de Lübeck (ci-dessous), du nom du formidable Club des lectrices de Lübeck, ces amoureuses des mots emportées par les précieuses Bénédite Deramedi et Valérie Clément, inconditionnelles des livres, curieuses et éclairées, qui font la joie des auteurs lorsqu’elles les reçoivent et partagent avec eux leurs émotions, leurs surprises, leurs engouements, leurs douleurs parfois, autour d’un livre. Et comme, en plus, ce samedi, c’est la veille de la fête des mères…
De 10 à 18 heures. Salon du livre de Lübeck, Institut de l’Assomption, 6 – 8 rue de Lübeck, 75116 Paris.

Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 mai 2019.

Là, on ne rigole plus. Me voilà Président (pour trois jours et non pas cinq ans, heureusement) de l’épatant Salon du Livre de Villeneuve-sur-Lot où je me souviens avec émotion avoir présenté mon premier roman, L’Écrivain de la Famille en 2011. Être président possède l’avantage de réunir auprès de soi une bonne partie de ceux qu’on aime, du coup, je vous ai concocté, avec l’aide de toute l’équipe de Dominique Monnoyeur et Béatrice Dellea, un formidable plateau d’auteurs, des débats qui s’annoncent passionnants, des rencontres inoubliables, une pièce de théâtre bouleversante le vendredi soir, bref, jetez vous sur le programme et bloquez votre week-end. Trois jours de bonheur, c’est bon à prendre en ces périodes troubles.
Vendredi de 9 h à 17 h. Samedi, de 9 h 30 à 18 h. Dimanche, de 9 h 30 à 17 h. Halle Lakanal, 47300 Villeneuve-sur-Lot. Infos ici. Et la très belle brochure là.

Samedi 13 avril 2019.

Il y a bien longtemps que Le Touquet est à l’heure écolo avec ses célèbres rosalies (ci-dessus), ses chars à voile et ses chevaux (prend-en de la graine, Notre-Drame de Paris !). C’est donc tout naturellement que la rue de Paris sera, cet après-midi, encombrée de ces merveilles puisqu’on y annonce une rencontre avec Mon Père dans la nef de la maison de la Presse du Touquet. Alors, avant ou après une gourmandise du Chat bleu, avant ou après un bain de soleil sur la plage, venez goûter à la bonne parole – celle qui vous donnera envie d’un monde meilleur pour nos enfants.
15 heures. Rencontre et dédicace. Maison de la Presse, 58 rue de Paris, 62520 Le Touquet-Paris-Plage.

Vendredi 12 avril 2019.

Iris est le nom d’une fleur dont l’origine latine, iris, iridis, fut empruntée au grec Iris, Iridos, qui désigne la messagère des dieux. En anatomie, l’iris, constitue la partie colorée de l’œil, percée en son centre de la pupille. Il est comme un diaphragme qui diminue ou augmente l’intensité lumineuse. Il était donc presque prévisible, lorsqu’on s’appelle Iris, que l’on soit à la fois la messagère et la voyante. Ainsi Nathalie Iris est-elle devenue libraire, et pas des moindres, capable de transmettre les écrits après les avoir lus. C’est ce qu’elle fera à nouveau ce soir avec Mon Père, en présence du fils. Quelle joie !
19 heures. Rencontre apéritive et dédicace. Librairie Mots en Marge. 11 Place de la Liberté, 92250 La Garenne-Colombes