Archive | Dédicaces et rencontres 2019.

Dimanche 24 mars 2019.

Bondues. Son golf dessiné par Hawtree. Ses maisons sur le golf. Ses golfeurs dans les maisons qui bordent le golf. Ses joueurs de golf qui se saluent. Se complimentent. Son église Saint Vaast à quelques pas du golf. Son orgue romantique à 3 claviers de 60 notes et un pédalier de 32 notes et 25 jeux qui s’entend du golf les jours de grand vent. Ses enfants polis qui rêvent de faire du golf un jour, ses chiens qui ne chient pas sur le golf. Et son joyeux salon du livre où je viendrai ce dimanche en compagnie de l’incomparable Jean-Louis Fournier qui se réjouit, après avoir lu Mon Père, que les bonduois ne s’appellent finalement pas des bondieusois. Comprenne qui pourra.
9 heures 30 – 18 heures 30. Salon du livre de Bondues, Espace Poher, 6 Chemin St Georges, 59910 Bondues.

Samedi 23 mars 2019.

Consultation gratuite ce matin au Divan, la magnifique librairie de la rue de la Convention, où la toujours impériale Valérie Caffier confessera sans tabous tous mes péchés, éclairera mes coins d’ombres, et surtout ceux de Mon Père. Pour la première fois au monde une telle séance sera publique et gratuite. Nous vous y attendons avec, en prime, du café, jus de fruits et autres gourmandises, histoire de fêter nos retrouvailles.
11 heures 30. Librairie Le Divan, 203 Rue de la Convention, 75015 Paris.

Vendredi 22 mars 2019 (20 heures 30).

C’est la semaine de la langue française et de la Francophonie, alors on sort les auteurs de derrière les fagots, comme de bonnes vieilles bouteilles de vin, on fête la joie de partager une langue si belle, si riche et si ancienne (même si, au nom de l’égalité homme/femme, on en féminise des mots, mais au fait, pourquoi la porte ? et pourquoi le fusil ?) et donc, sorti de ma grotte ce soir, je viens, en compagnie de l’excellentissime musicien Stéphan Giardina, vous conter comment je suis devenu écrivain malgré moi et vous lire en musique quelques extraits de mes livres. En français. Et on s’en réjouit, Stéphane et moi.
20 heures 30. Bibliothèque d’Olivet. Espace Desfriches, 365 rue du Général de Gaulle, 45160 Olivet. Détails ici.

Vendredi 22 mars 2019 (17 heures).

Rencontre entre Mon Père et Séverine Aumont-Santz, ce soir. Entre un Père terrifiant et une femme adorable. Le premier officie dans une église des Ardennes, la seconde dans sa librairie d’Olivet – qu’elle créa en 2012. Comme les deux sont des passionnés, qu’il s’agisse d’ailleurs du bien ou du mal, il va sans dire que la rencontre risque d’être inoubliable. Comme j’y serai, je vous dirai tout.
17 heures. Librairie Volte Pages, 61 place Louis Sallé, 45160 Olivet  – 02 38 88 23 59.

Mercredi 20 mars 2019.

Direction Strasbourg aujourd’hui. En plus de Mon Père, à gauche sur la photo, je serai accompagné de Sylvie Le Bihan, à droite. Son nouveau roman, Amour propre (éd. JC Lattès), dresse le portrait d’une femme que la maternité encombre, entrave et emporte, et, en ces heures dégoulinantes de politiquement correct, quelle fraîcheur, quelle liberté soudain ! Nous débattrons donc tous deux des hommes et des femmes de nos vies, de tous ceux et celles qui nous font du bien et du mal et dont il est si difficile de se délivrer.
17 heures. Rencontre à la librairie Kleber, 1 Rue des Francs-Bourgeois, 67000 Strasbourg.

Dimanche 17 mars 2019.

Il y a moins d’un mois c’était la plus grande ferme du monde. Les politiciens venaient y flatter la croupe des bêtes, s’enivrer d’alcools de pommes et de raisin, déguster pâtés en croute, tranches de sauciflards et morceaux de frometons. Ils venaient promettre des jours meilleurs, si vous votez pour nous, braves paysans. Depuis, ils s’en sont retournés chez eux, ont désinfecté leurs mains fragiles qui n’ont jamais tenu un pis, un marteau ou le chagrin d’un homme. Depuis, on a fait le ménage Porte de Versailles pour, après les bêtes des champs, accueillir les bêtes des salons. Les auteurs. Rendez-vous donc à cette grande foire des mots, des rêves sans fin et des voyages magnifiques, où on ne vous demandera pas de voter pour l’un ou l’autre mais de tous les aimer.
Livre Paris. Du 15 au 18 mars 2019. Porte de Versailles à Paris. Payant pour les plus de dix-huit ans (c’est nul). Pour ma part, j’y serai le dimanche 17 mars de 15 à 18 heures sur le stand du Livre de Poche.

Samedi 16 mars 2019.

Je suis impressionné. Nous avons cet après-midi rendez-vous dans la médiathèque André Malraux, située rue Albert Camus. On ne donne pas dans l’écrivain bas de gamme, à Maison-Alfort. Je ferais donc de mon mieux pour arriver à la cheville de mes illustres aînés en vous parlant de Mon Père dont je suis à peu près certain que les deux pères suscités auraient aussi aimé en débattre avec nous. Et puis, bien sûr, nous évoquerons On ne voyait que le bonheur dont la formidable pièce de théâtre sera jouée le 30 mars à 20h45 au NECC.
14 heures 30. Médiathèque André-Malraux, 4, rue Albert-Camus. 94700 Maison-Alfort. Accès libre. Tél. 01.43.76.30.77. Infos ici.

Vendredi 15 mars 2019.

Je ne suis en général pas trop jeu de mots mais je ne peux résister à l’idée de faire le parallèle entre Metz – qu’en bon nordiste je prononce messe – et Mon Père, qui est une sorte de messe tragique. Rendez-vous donc ce vendredi pour évoquer les péchés de quelques monstres et le sacrifice de quelques innocents, en la belle librairie d’une libraire formidable (voir ci-dessous).
15 heures 30, dédicace. 17 heures, rencontre. Librairie Hisler-Even, 1 Rue Ambroise Thomas, 57000 Metz.